Centre sportif du Locle

Quand on survole la ville du Locle, on constate rapidement que le développement de l’urbanisation s’est fait au détriment de la zone forestière qui couvrait le territoire communal. Elle a progressivement laissé la place à l’agriculture puis à la construction d’ensemble bâti. Nous avons, dans le cadre du présent concours, l’occasion de revenir sur la question de l’aménagement du territoire et de recréer, au besoin, un paysage en adéquation avec les éléments naturels présents. La proposition d’arborer le site participe à cette volonté d’ordonner l’espace en différentes zones de détente afin de cloisonner/décloisonner les espaces en fonction des nécessités du programme.

Milieu forestier

epicéa, sapin, hêtre, charme, érable, sycomore, chêne pédonculé.

Lisière

zone de mi-ombre entre le bois et les zones ouvertes, caractérisée par de grands arbres isolés

Lisière

fougères, égopode, pervenche, pachysandra, bruyères, crocus, anêmones.

La nouvelle « forêt » n’est pas à interpréter comme une zone impénétrable. Le sous-bois devra être entretenu et assez dégagé pour permettre à la végétation de pousser au sol sans donner l’image d’un parterre de forêt classique pour laisser une continuité visuelle et physique entre les espaces construits et le sous-bois.